Un refuge sécuritaire pour animaux peut se traduire par une vie plus sûre pour les femmes

Un refuge sécuritaire pour animaux peut se traduire par une vie meilleure pour les femmes.

Découvrez comment certains organismes apportent leur aide à des victimes de violence au foyer en prenant soin de leurs animaux.

Lorsqu’un propriétaire d’animaux est victime de violence au foyer, les conséquences peuvent être dévastatrices pour tous les membres du ménage, y compris les animaux. Les organismes de défense des droits ou les maisons de refuge pour femmes battues offrent à ces femmes un moyen de faire la transition vers un endroit plus sûr. Toutefois, ce n’est pas toujours facile pour ces victimes de s’occuper de leurs animaux dans ces circonstances éprouvantes.

De nombreuses maisons pour femmes battues ne peuvent accueillir les animaux, ce qui peut causer encore plus de désarroi alors qu’elles vivent une situation déjà assez difficile. L’angoisse ressentie par rapport à l’animal peut s’ajouter à la peine qu’éprouvent les femmes violentées qui quittent leur conjoint.

Pour tenter d’atténuer leur chagrin, un bon nombre de refuges pour animaux et d’organismes innovateurs au pays ont décidé d’agir pour offrir un endroit sûr aux victimes de violence. L’Animal Protection Association of Missouri (APAMO), par exemple, oeuvre directement avec les maisons pour femmes battues et les organismes de lutte contre la violence dans la ville de Saint Louis afin d’offrir un toit aux chats et aux chiens dont les propriétaires ont été victimes de violence en milieu familial. Certains sont pris en charge directement par des refuges pour animaux, tandis que d’autres sont placés dans des familles d’accueil offrant un soutien.

Selon Steven Kaufman, directeur général de l’APAMO, le soutien aux victimes de violence conjugale constitue une partie importante du travail que son équipe accomplit chaque année, bien qu’elle n’en fasse pas la promotion aussi activement que pour d’autres programmes d’approche communautaire. Mais il y a une raison à cela. En effet, il est souvent préférable que l’endroit où se trouve un animal demeure confidentiel afin d’éviter qu’il soit impliqué indûment dans des conflits familiaux.

«[Le programme] est assez coûteux chaque année, mais nous faisons en sorte de trouver assez d’argent pour le faire fonctionner, indique M. Kaufman. Nous le finançons nous-mêmes et cherchons à obtenir des subventions et des dons afin d’assurer son maintien. C’est la chose à faire.»

Lorsque les animaux se trouvent sous le soin du personnel des refuges ou des familles d’accueil affiliées, ils sont vaccinés gratuitement, peuvent être stérilisés ou castrés et reçoivent une alimentation complète et équilibrée. L’équipe de M. Kaufman assure un suivi régulier auprès des victimes et de leur conseiller afin de vérifier que des progrès sont réalisés en vue de trouver une nouvelle maison permanente où les animaux pourront retrouver leur propriétaire de façon sûre.

Comme c’est le cas pour toutes les victimes de violence familiale, le but premier est d’offrir aux femmes le soutien dont elles ont besoin pour se sortir d’une relation de violence puis de leur fournir un foyer stable et sûr. Avec l’aide d’organismes comme l’APAMO, les victimes peuvent faire cette transition difficile tout en ayant l’esprit tranquille. En effet, elles sauront que les animaux qu’elles adorent les attendront de l’autre côté.