L’histoire de Rufus, le chien de thérapie

Rufus, mon Labradoodle âgé de trois ans, est un chien de thérapie certifié et ambassadeur enthousiaste de la marque Purina (quelle honte de faire de la pub, Rufus!).

En tant que membre de l’équipe Purina, je sais à quel point nous contribuons généreusement chaque année au programme de zoothérapie du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH). Nous soutenons une cause étroitement liée à notre passion pour les animaux familiers et, par le fait même, des personnes qui partagent cette même passion. Cela peut paraître étrange qu’il ne me soit jamais venu à l’esprit auparavant d’entraîner Rufus à devenir un chien de thérapie, mais tout a changé lorsque mon grand-père est tombé malade et que Rufus nous a alors montré sa véritable vocation.

Comment tout a débuté

Rufus est venu au monde le même jour où mon grand-père a fêté ses 90 ans. Les deux se sont tout de suite entendus à merveille. Si les âmes soeurs existent, je suis sûre que mon grand-père et Rufus l’étaient l’un pour l’autre. Lorsque mon grand-père est tombé malade, le personnel de l’hôpital a généreusement accepté de laisser Rufus lui rendre visite pour lui offrir le grand réconfort et la profonde compassion que seuls les animaux semblent réellement posséder. J’ai pu voir Rufus, qui était encore un petit chiot, grimper sur le lit de mon grand-père et se blottir contre lui. Il ne faisait qu’être là pour offrir réconfort et soutien à son compagnon et complice, à un moment où il en avait le plus besoin. C’est à ce moment précis que j’ai constaté le rôle que Rufus tenait déjà et ce qu’il allait officiellement devenir: un chien de thérapie.

L’importance du dressage

C’est un grand bonheur de travailler dans un bureau ouvert aux chiens comme celui de Purina et de voir des chiots toute la journée. Qui ne voudrait pas être entouré de mines joyeuses et de queues remuantes toute la journée? Des études ont démontré que les chiens au travail réduisent le stress et améliorent la productivité (au cas où vous voudriez le mentionner à votre employeur!). Devenir un chien de thérapie certifié nécessite toutefois un tempérament très particulier et plusieurs séances de dressage.

Chaque programme de zoothérapie possède ses propres critères pour évaluer l’aptitude d’un chien à remplir ce type de rôle. Voici certaines des tâches évaluées que Rufus a dû effectuer dans le cadre de notre programme pour prouver qu’il était à la hauteur:

  • Marcher dans une foule– Nous avons dû marcher avec lui en laisse libre à travers plusieurs petites foules, tout en le maintenant calme. Tout signe de timidité, d’anxiété, d’agressivité ou d’une quelconque envie de sauter, aurait été un échec automatique. Mais nous avons réussi!
  • Calmer un chiot excité– Pour cette tâche, je devais rendre Rufus tout excité en lui présentant quelques nouveaux jouets (c’était la partie facile: Rufus adore les jouets). Dès qu’il se montrait enjoué, je devais immédiatement le calmer et le faire relâcher le jouet, pour lui prouver que c’était moi qui menais en tout temps.
  • Évaluation en fauteuil roulant– Dans cet exercice, une personne en fauteuil roulant a approché Rufus et lui a offert une gâterie. Il devait se montrer réceptif à la personne et prendre la gâterie tout en douceur.

Bien que cette façon de faire puisse sembler intimidante, il était essentiel pour nous de nous assurer que Rufus comprenait ce que nous attendions de lui (et de moi aussi!) dans des situations souvent très stressantes.

Rufus a obtenu son diplôme avec mention d’honneur et était donc prêt pour sa toute première visite.

La première visite «officielle»

Il est très courant qu’un nouveau bénévole humain ait une période d’essai; nous n’avons donc pas fait d’exception pour Rufus. Il a dû effectuer 10 séances complètes lors de cette première mission (dans un hôpital) avant de devenir officiellement un chien de thérapie certifié au sein de l’équipe de bénévoles.

Je me souviendrai toujours de ce premier jour: j’étais très nerveuse, contrairement à Rufus qui était d’un calme olympien. Bien que j’ai pu observer Rufus apporter réconfort et bonheur aux humains qu’il connaissait déjà, je ne l’avais pas encore vu jusque-là offrir un tel soutien à des étrangers dans le besoin.

Alors que nous marchions dans les couloirs de l’hôpital, la soeur d’un patient nous a arrêtés pour nous demander si Rufus était un chien de thérapie. Après lui avoir répondu avec fierté que c’était le cas, elle m’a demandé si les chiens de thérapie étaient réservés aux patients ou si une visite serait autorisée pour leurs familles. Elle venait tout juste d’apprendre que son frère devait être placé aux soins palliatifs et toute sa famille était dévastée. Sans hésitation, Rufus et moi sommes allés directement dans la chambre du patient et de sa famille. Sourires et rires fusaient lors de notre visite, la famille se remémorant des souvenirs de leur propre chien, alors que Rufus, plein de gentillesse, distribuait des bisous humides à tous. L’ambiance de la pièce a complètement changé et nous avons assisté à un moment incroyable.

Ce que j’aime le plus?

La façon dont Rufus peut entrer dans une pièce et apporter du réconfort à des personnes qu’il n’avait encore jamais rencontrées, et souvent aux moments les plus sombres. C’est vraiment quelque chose qui nous incite à continuer. Ce n’est pas seulement une thérapie pour les personnes à qui nous rendons visite, c’est aussi une thérapie pour moi.

Comment vous pouvez aider et obtenir de l’aide

Si vous souhaitez faire un don pour soutenir les programmes de zoothérapie au Canada, sachez que chez Purina, nous appuyons très fièrement le programme de zoothérapie du CAMH programme de zoothérapie du CAMH.

Pour en savoir plus au sujet d’Alyson et de Rufus

Alyson Kerr est chef de service, Marketing – Gâteries pour chiens chez Purina Canada. Son ami Rufus se trouve toujours à ses côtés et veille à ce qu’elle raconte à tous ses semblables à quel point les gâteries Beggin’ sont délicieuses et à quel point les gâteries DentaLife ont illuminé son sourire. Vous trouverez également Rufus sur Instagram @rufusthetherapydog, ou il raconte ses aventures en tant que chien de thérapie gentil et compatissant.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER