Les faits à propos des sous-produits d’animaux contenus dans la nourriture pour animaux familiers

Les sous-produits constituent une excellente source de protéines et d’autres éléments nutritifs.

 

Définition des sous-produits:

  • Un sous-produit est un ingrédient, produit ou restant, obtenu lors de la fabrication d’un autre produit ou ingrédient.
  • Le bouillon et la gélatine sont des exemples de sous-produits de viande utilisés dans les aliments destinés à la consommation humaine.
  • Les sous-produits utilisés dans la nourriture pour animaux familiers qui respectent les directives établies par l’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) proviennent de parties d’animaux nettoyées autres que la viande, comme le foie, les reins et autres organes1.
  • Purina achète tous ses sous-produits auprès d’usines inspectées par l’USDA. Elles doivent respecter des normes strictes en matière de teneur en éléments nutritifs, de production et d’assurance qualité.

Les sous-produits peuvent être plus nutritifs que la viande.

  • La viande provenant des muscles a une teneur trop faible en plusieurs nutriments, notamment le calcium, ainsi que d’autres vitamines et minéraux. Plusieurs de ces nutriments manquants sont présents en grande quantité dans les ingrédients tels les sous-produits de viande ou de volaille.

Les sous-produits constituent également une excellente source de protéines et d’acides aminés.

  • Par exemple, la farine de sous-produits de volaille contient de 60 à 70 % de protéines et peut être très digestible2.

«Les sous-produits d’animaux sains et provenant de sources fiables jouent un rôle important dans les nourritures complètes et équilibrées pour animaux familiers, mais aussi dans les aliments pour êtres humains, car ils nous permettent d’utiliser et non de gaspiller les composantes nutritives d’ingrédients d’aliments entiers. Les sous-produits constituent une composante importante de l’alimentation des populations croissantes, tant chez les humains que les animaux familiers.»

 

1. Wortinger A., «Nutritional myths». J Am Anim Hosp Assoc. 2005;41(4):273-276.
2. Murray SM, et al. «Raw and rendered animal by-products as ingredients in dog diets». J Nutr. 1998;128(12):2812S-2815S.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER