Conseils de premiers soins pour chats

Si votre chat ou vous-même êtes confrontés à une situation qui pourrait être fatale, il est essentiel de savoir comment donner les premiers soins durant les premières quelques minutes.

Que faire en situation d’urgence

Si votre chat est blessé ou a une urgence médicale inattendue, vous devez pouvoir agir rapidement et efficacement. Savoir comment réagir dans diverses situations peut faire la différence entre la vie et la mort.

Comment manipuler un chat blessé:

Un animal blessé peut griffer parce qu’il a peur ou mal.

Approchez votre chat doucement et lentement. Si possible, portez des gants et protégez votre visage.

Tenez votre animal délicatement, mais fermement par la peau du cou pour le tenir en place, et placez votre main sous son arrière-train comme soutien.

Enveloppez-le d’une couverture ou d’une serviette pour éviter qu’il se débatte.

Placez votre chat dans une cage de transport et conduisez-le immédiatement chez le vétérinaire. Si possible, appelez votre vétérinaire avant de vous y rendre.

Accidents de voiture ou chutes graves

Éloignez votre chat du danger. Déplacez-le délicatement, car il pourrait avoir des blessures internes ou des os brisés.

Glissez doucement votre chat sur une civière faite d’un matériau mou, comme un manteau.

Essayez de garder son corps droit. Tenez la tête un peu plus bas que le reste du corps pour préserver la circulation sanguine vers le cerveau.

Gardez votre chat au chaud jusqu’à ce que vous arriviez chez le vétérinaire.

Saignements

Appliquez fermement une compresse d’eau froide sur la blessure pour endiguer l’afflux de sang. N’utilisez pas de désinfectant.

Communiquez avec votre vétérinaire le plus vite possible pour un traitement.

Empoisonnement

Les symptômes comprennent la salivation, des vomissements intenses, la diarrhée, des titubations, des convulsions et des mouvements oculaires anormaux.

Communiquez avec votre vétérinaire et si vous le pouvez, indiquez-lui la substance que votre chat a ingérée.

Ne le forcez pas à vomir, à moins que votre vétérinaire vous le conseille.

Des injections de vitamine K sont l’antidote pour la majorité des formes de poison à rats, mais le traitement doit être administré rapidement.

Si le pelage de votre chat présente des traces de peinture ou d’huile, ramollissez-les à l’aide de gelée de pétrole ou d’huile végétale. Lavez-le dans de l’eau chaude savonneuse et rincez-le bien.

Échaudures et brûlures

Rincez la brûlure sous une grande quantité d’eau froide courante pendant plusieurs minutes.

Ne couvrez jamais la région brûlée.

Consultez votre vétérinaire dès que possible.

Quasi-noyades

Dès que vous sortez votre chat de l’eau, vérifiez s’il est conscient. Si c’est le cas, enveloppez-le dans une serviette et gardez-le au chaud.

S’il est inconscient, vérifiez d’abord son rythme cardiaque, puis la présence d’autres blessures. Tenez la tête de votre chat plus bas que sa poitrine pour aider à faire sortir l’eau entrée dans ses poumons.

Couchez-le sur le côté, sa tête plus basse que la poitrine. Enlevez les débris se trouvant dans la bouche et tirez la langue vers l’avant.

Si cela ne déclenche pas la respiration, essayez de pratiquer la respiration artificielle en appuyant très délicatement sur la poitrine de l’animal avec la paume de votre main. Vous devez exercer une poussée brève et nette. Laissez les poumons se remplir d’air frais, puis répétez toutes les cinq secondes jusqu’à ce que votre chat se mette à respirer.

S’il n’y a aucun signe de vie après 30 secondes, essayez la respiration bouche-à-museau. Renversez la tête de votre chat, tenez la gueule fermée et soufflez doucement et brièvement dans les deux narines pendant trois secondes pour gonfler les poumons. Faites attention de ne pas trop les gonfler. Faites une pause de deux secondes et recommencez. Continuez jusqu’à ce que votre chat commence à respirer.

Piqûres et morsures d’insecte

Retirez un dard d’abeille enfoncé avec des pinces à sourcils. Ne mettez pas de pression sur le dard, car il libérera plus de poison.

Les piqûres d’abeilles et de fourmis sont acides, donc nettoyez la région touchée avec un alcali, comme de l’hydrogénocarbonate de sodium (bicarbonate de soude) dissous dans l’eau.

Les piqûres de guêpes sont alcalines, donc traitez-les à l’aide de jus de citron ou de vinaigre dilué.

Une piqûre dans la bouche ou la gorge enflera rapidement et peut entraîner l’asphyxie, donc emmenez vite votre chat chez le vétérinaire.

Problèmes d’étouffement

De petits objets, comme une aiguille à coudre ou un os de volaille, peuvent se loger contre le palais de votre chat ou rester pris dans sa gorge.

Limitez les mouvements de votre chat en l’enveloppant d’une serviette. Ouvrez sa gueule, mais faites attention de ne pas renverser la tête, car l’objet pourrait tomber dans sa gorge.

Si vous pouvez voir l’objet, retirez-le à l’aide de pinces à bouts émoussés. Si vous voyez un fil, ne tirez pas dessus, car il pourrait être attaché à un objet se trouvant dans l’estomac.

Si vous ne trouvez pas l’objet, communiquez d’urgence avec votre vétérinaire.

Électrocution

Avant de toucher un chat électrocuté, coupez le courant et retirez le cordon de la prise de courant pour éviter de recevoir vous-même un choc.

Si votre chat a mâchonné un fil électrique, sa bouche et sa langue pourraient être brûlées. Les brûlures électriques peuvent entraîner un choc et un arrêt cardiaque, donc communiquez d’urgence avec votre vétérinaire.

Combattre la déshydratation

Un coup de chaleur, des vomissements ou une diarrhée intenses, une maladie rénale ou le diabète peuvent causer une perte de fluides essentiels pour votre chat.

Pincez la peau lâche à l’arrière du cou de votre chat et soulevez-la. Si elle retombe lentement, votre chat est déshydraté. Apprenez-en plus sur l’hydratation et votre chat.

Communiquez urgemment avec votre vétérinaire, car une grave déshydratation cause des accès et peut être mortelle