Parasites internes et externes

Il faut vérifier rapidement et fréquemment si votre chaton a des parasites, car la mère peut transmettre ceux-ci à ses chatons. Les parasites sont des organismes qui vivent à l’intérieur ou à l’extérieur d’un autre être vivant. Les parasites internes vivent en général dans l’appareil digestif du chaton et sont détectés grâce aux analyses de selles. Le traitement peut commencer dès l’âge de deux semaines et être répété à des intervalles de deux ou trois semaines, comme l’indiquera votre vétérinaire. Pendant cette période, le vétérinaire effectuera aussi une ou deux analyses de selles pour voir si elles contiennent des parasites. Les parasites externes vivent sur le corps du chaton. Ils peuvent être détectés visuellement ou au moyen de tests réalisés sur la peau de votre animal. Si l’on ne s’en occupe pas, les parasites peuvent faire vivre l’enfer à votre chaton et à vous. Par chance, il y a beaucoup de choses que l’on peut faire pour prévenir leur apparition et pour les éliminer. Dans ce cas comme pour d’autres problèmes de santé, la prévention est plus facile, moins coûteuse et moins invasive que les traitements. Alors, soyez vigilant.

Parasites internes

Les chercheurs estiment de nos jours que de nombreux chatons sont infestés d’ascaris et d’ankylostomes directement par leur mère. Votre vétérinaire vous indiquera si une analyse de parasites ou un traitement vermifuge est indiqué dans le cadre des soins normaux qu’il prodigue à votre chaton ou à votre chat – que des symptômes soient présents ou non.

Ténias

Les ténias comptent parmi les problèmes les plus courants chez les chats. Toutefois, ils présentent rarement un danger réel pour la santé du chat. Les chats peuvent devenir infestés par les ténias s’ils mangent un rongeur infecté ou s’ils avalent une puce porteuse d’un ténia immature. C’est pourquoi le contrôle des puces est une mesure de prévention importante. Il est aussi avisé de garder votre chaton à l’intérieur. De petits segments de vers blancs autour de l’anus de votre chaton ou dans le bac à litière peuvent indiquer la présence de ténias (quoique certains chats ne présentent aucun symptôme). Inspectez les selles de votre chat régulièrement. Votre vétérinaire peut faire une injection ou prescrire un médicament en guise de traitement.

Ascaris («vers ronds»)

Même si elle a été vermifugée, la mère peut transmettre des ascaris à ses rejetons par son lait. Apportez un échantillon de selles au vétérinaire au moment de la vaccination régulière de votre chaton. Ces parasites intestinaux peuvent provoquer une perte de poids, de la faiblesse, de la diarrhée ou du mucus dans les selles. Les chats infestés légèrement ne présentent parfois aucun symptôme. Votre vétérinaire peut vermifuger votre chat en toute sécurité. Le nettoyage à fond et fréquent du bac à litière peut aider à éviter la réapparition du problème.

Ankylostomes

La mère peut transmettre des ankylostomes à sa progéniture avant la naissance ou pendant l’allaitement. Le vétérinaire peut détecter ces parasites en examinant un échantillon de selles. Si possible, gardez votre chaton loin des déjections des autres chats, car les ankylostomes peuvent se transmettre par le contact avec des selles infestées. Les ankylostomes causent de l’anémie, la diarrhée, la perte de poids, des vomissements et des selles noires et poisseuses. Votre vétérinaire peut vous fournir un traitement approprié. Le nettoyage à fond et fréquent du bac à litière peut aider à éviter la réapparition du problème.

Coccidies

Pour éviter que ces organismes ne se développent dans les intestins de votre chaton, assurez-vous qu’il ne mange pas de la viande crue ou non complètement cuite, et notamment des rongeurs. En outre, nettoyez le bac à litière quotidiennement. Les selles deviennent infectieuses en un jour ou deux seulement. Les symptômes peuvent comprendre la diarrhée, les vomissements et la perte de poids et d’appétit, mais la plupart des chats infestés ne présentent aucun symptôme. Votre vétérinaire peut prescrire un médicament oral contre les coccidies.

Toxoplasma

Le toxoplasma et un parasite multisystémique qui peut se transmettre à l’humain. Les symptômes peuvent comprendre des signes non spécifiques comme la fièvre et la perte d’appétit, ainsi que les lésions oculaires, la respiration difficile et la diarrhée. La toxoplasmose pouvant causer de graves handicaps congénitaux chez l’humain, les femmes enceintes devraient éviter de changer le bac à litière et laisser cette tâche à un autre membre de la famille.

Parasites externes

Puces

Les chatons peuvent attraper des puces d’un autre chat ou de leur environnement. Regardez si votre chaton a des puces pendant le toilettage. Si vous soupçonnez la présence de puces, consultez le vétérinaire afin qu’il prescrive un traitement sûr et efficace. Un chaton infesté de puces se gratte ou se mordille fréquemment. Il peut avoir de petits points rouges sur la peau et des taches noires (excréments de puces) peuvent être visibles sur ses poils, dans la région du cou et de la croupe. Les puces peuvent aussi causer des dermites allergiques qui se manifestent sous forme de lésions cutanées incrustées modérées ou sévères. La seule façon d’éliminer ce parasite consiste à traiter le chaton et son environnement. La saison des puces peut durer plusieurs mois, selon votre région, et ces parasites constituent un véritable fléau. Des innovations scientifiques récentes ont fait apparaître de nouveaux traitements antipuces préventifs faciles à administrer qui protègent votre chaton contre les puces ou les éliminent s’il en a déjà. Votre vétérinaire peut vous fournir des produits sécuritaires et très efficaces. Demandez-lui comment vous devriez vous y prendre pour combattre les puces de votre animal familier. N’oubliez pas, dans le cadre de leur toilette quotidienne, les chats passent beaucoup de temps à se lécher et certaines combinaisons de produits en vente libre pourraient se révéler nocives pour votre chaton. Vous devez aussi nettoyer le coin-repos de chaton ainsi que ses couvertures et coussins à l’eau chaude et au détergent. Nettoyez les tapis avec un nettoyant commercial sans danger pour les chats. Passez l’aspirateur partout et jetez ensuite les sacs de poussière. Utilisez les vaporisateurs destinés à tuer les puces selon les instructions de votre vétérinaire pour détruire toutes les larves. Si le problème persiste et devient hors de contrôle, faites appel à un exterminateur professionnel.

Mites d’oreille

Les chats ont souvent des mites d’oreille. Ces mites pouvant causer des infections secondaires, il est important d’examiner régulièrement les oreilles de votre chaton. Les chats peuvent attraper des mites d’oreille au contact d’autres chats. Si vous avez plusieurs chats à la maison et que l’un d’eux devient infecté, consultez votre vétérinaire pour savoir comment traiter ou protéger les autres chats. Un chat infesté se gratte les oreilles et secoue la tête. Parfois, ses oreilles auront des zones plus rugueuses ou elles sembleront contenir du sang séché. Votre vétérinaire peut prescrire des gouttes d’oreille pour traiter l’infection et vous montrer comment garder les oreilles de votre chat propres.

Tiques et poux

Les infestations de tiques et de poux sont heureusement beaucoup moins fréquentes que les infestations de puces. Cependant, il faut quand même examiner périodiquement votre chaton pour découvrir s’il a ces parasites, en particulier si vous êtes dans une région chaude et boisée, où vivent les tiques. Une tique cachée peut ressembler à une cicatrice ou à une petite bosse. Pour enlever une tique, saisissez-la avec une pince à épiler, près de la peau du chaton et tirez-la lentement, mais fermement. Évitez les torsions et n’arrachez pas sa tête. Le fait de laisser la tique morte sur votre chaton pourrait causer une irritation cutanée et une infection. Une fois la tique enlevée, appliquez de l’antiseptique sur la peau du chaton. Vous pourrez contrôler les poux en utilisant la plupart des aérosols et poudres antipuces. Employez uniquement des produits sécuritaires pour les chats et approuvés par votre vétérinaire.

Teigne

La teigne est causée par un champignon et elle et très contagieuse – même pour l’humain. Elle se manifeste par la chute des poils sur des zones ovales dévoilant la peau du chaton. Pour aider à prévenir ce parasite, évitez que votre chaton entre inutilement en contact avec d’autres chats. Votre vétérinaire peut traiter la teigne avec des médicaments topiques ou oraux.

Gale

La gale est causée par plusieurs types de mites et, comme la teigne, elle se transmet à l’humain. À titre de mesure préventive, évitez que votre chaton entre inutilement en contact avec d’autres chats. Un chat infecté perd sa fourrure en plaques, perd des poils en quantité excessive ou a des zones pelées autour des yeux, du nez ou des oreilles. Votre vétérinaire utilisera un mélange insecticide spécial pour traiter la gale.
Dermatite allergique

Causée le plus souvent par les puces, la dermatite allergique se manifeste sous forme de lésions cutanées incrustées modérées ou sévères. Un diagnostic rapide évitera que le chaton souffre d’irritations cutanées excessives.