Parasites externes

Les parasites externes vivent sur le corps du chiot. Ils sont diagnostiqués lors d’examens médicaux et grâce à des tests cutanés.

Puces: Les chiots peuvent attraper des puces de leur mère ou dans leur environnement. Vérifiez que votre chiot n’a pas de puces lors des séances routinières de brossage. Si vous soupçonnez la présence de puces, consultez le vétérinaire afin qu’il prescrive un traitement sûr et efficace.

Un chiot infesté de puces se gratte ou se mordille fréquemment et il peut y avoir de petits points rouges sur sa peau. Des taches noires (excréments de puces) peuvent être visibles sur les poils, dans la région du cou et de la croupe. Les puces peuvent aussi causer des dermites allergiques qui se manifestent sous forme de lésions cutanées incrustées. Comme les puces ne passent que la moitié du temps sur l’animal, la seule façon de les éliminer est de traiter le chiot et son environnement. La saison des puces peut durer plusieurs mois, selon votre région, et ces parasites représentent un véritable fléau.

Il existe plusieurs moyens de lutter contre les puces. Un bain antipuces administré par le vétérinaire ou au salon de toilettage constitue le traitement le plus efficace en cas d’infestation sérieuse. Une autre solution est de donner un bain complet à votre chiot et de le traiter ensuite à l’aide d’un aérosol ou d’une poudre antipuces sans danger pour les chiots, N’achetez cependant jamais ces produits à la légère. Certaines combinaisons d’insecticides peuvent être nocives pour votre chiot. De récentes innovations ont donné lieu à de nouveaux traitements antipuces préventifs faciles à administrer. Ceux-ci sont offerts chez votre vétérinaire, qui vous recommandera un plan d’action sûr et efficace. Vous devez aussi nettoyer le coin-repos de votre chiot ainsi que ses couvertures et coussins à l’eau chaude et au détergent. Utilisez les vaporisateurs destinés à tuer les puces selon les instructions de votre vétérinaire pour détruire toutes les larves.

Nettoyez les tapis avec un nettoyant commercial sans danger pour les chiens. Passez l’aspirateur partout et jetez ensuite les sacs de poussière. Si le problème persiste et devient hors de contrôle, faites appel à un exterminateur professionnel.

Tiques: Les morsures de certaines tiques peuvent transmettre la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, la maladie de Lyme et d’autres maladies. Un chiot est particulièrement exposé aux piqûres de tiques dans les zones boisées au printemps et en été. Si vous vivez dans une région à forte population de tiques, vous (ou votre vétérinaire) pouvez appliquer un produit contre les tiques sur le pelage de votre chiot. Si vous trouvez une tique sur la peau de votre chien, vous pouvez réduire les risques d’infection en l’enlevant promptement et avec précaution. En portant des gants protecteurs, saisissez le parasite près de sa tête à l’aide d’une pince à épiler et tirez. Assurez-vous de bien avoir retiré la tête. Tamponnez la région de la peau d’alcool ou de peroxyde d’hydrogène pour éviter toute infection. Votre vétérinaire décidera de la poursuite d’un traitement éventuel.

Poux: Vous pourrez contrôler les poux en utilisant la plupart des aérosols et poudres antipuces. N’utilisez que des produits sans danger pour les chiots.

Acariens de la gale: Les types d’acariens les plus communs sont les sarcoptiques et les démodectiques. Ils vivent sur la peau du chien ou dans les follicules pileux et ne sont pas visibles à l’oeil nu.

Les acariens sarcoptiques pondent leurs oeufs sous la peau, dans des tunnels qu’ils auront creusés au préalable. Le chien se gratte et se frotte; la peau devient sèche, épaissit et se ride; les poils tombent et une croûte se forme. Les démangeaisons sont intenses. Les acariens sarcoptiques sont très contagieux chez les animaux et les humains. Ils doivent être éliminés rapidement par un vétérinaire.

Les acariens démodectiques vivent dans les follicules pileux. Ils causent des lésions cutanées (pelage dégarni, pustules). Ces deux variétés d’acariens peuvent se propager rapidement et être difficiles à traiter. Suivez les conseils du vétérinaire pour tout traitement.

Acariens de l’oreille: Ces acariens poussent le chiot à se gratter ou se frotter les oreilles, ou encore à secouer la tête. Ils peuvent causer des surinfections de l’oreille et sont extrêmement contagieux pour les autres chiens. Si vous apercevez des traces de cérumen foncé dans les oreilles de votre chiot ou encore une substance ressemblant à du sang séché ou du café moulu, c’est qu’il est probablement infecté et il aura besoin de soins vétérinaires.

Teigne: La teigne est extrêmement contagieuse et peut être transmise à l’homme. Elle est causée par un champignon et se manifeste par la chute des poils sur des zones ovales dévoilant la peau du chiot. Pour prévenir l’apparition de la teigne, limitez le contact de votre chiot avec les autres chiens. Le vétérinaire peut la traiter grâce à un traitement médicamenteux.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER